Exposition d'A. Buendia au lac gelé

 

Texte de présentation 

"Zone(s)

Ces travaux sont une vision de ce qu'il reste d'une ère industrielle en pleine mutation (fatale?). Lieux abandonnés où résonnent encore les échos du sourd chant de l'effort humain, entre luttes et résignations, la musique stridente des machines tyranniques sur leur fracas puissant, répétitif et mécanique. Terrains en friche, structures titanesques altérées, engins rongés. Omniprésence de la "rouille", patiente, silencieuse, inéluctable. Paysages, détails, délaissés, obsolètes, pollués ici figés dans leur abandon avec un regard où se retrouvent les paradoxes de l'histoire de ces lieux : fascination et dégoût, utopies et misères, espoirs de masse et détresses individuelles, exploitation et émancipation, puissance et vulnérabilité.
Mais la Zone n’est pas juste un lieu ou une image, elle est le creuset où s’opère la mutation aussi toxique que salvatrice, où destruction est création. La zone est en nous, ces places n’en sont que les reflets collectifs. Il ne nous reste donc que ces carcasses marquant la fin d’un monde avec le siècle et qui seront le terreau de la suite. Reste alors une question:
Saurons-nous danser dans les décombres?"
Anthony Buendia
 
 
Photos de l'exposition 
 

    

    

 

Photos exposées