Sébastien Claude

Sébastien Claude, né à Montbéliard dans le Doubs. Il poursuit un cursus littéraire, tout en restant intéressé par l'art et projetant d'en faire des études, au lycée Armand Peugeot à Valentigney, toujours dans le Doubs, puis au lycée Louis Aragon à Héricourt, en Haute Saone cette fois, où il prend arts plastiques en option lourde et facultative. Ayant obtenu son bac en Août 1999, il s'installe à Nîmes et s’inscrit à l'université Vauban. Son travail ne s'inscrit pas dans un mode d'expression ou une catégorie déterminée. Il est surtout tourné vers l'expérimentation et le travail de l'espace. Sa démarche s'articule cependant autour de l'écriture et du corps. Il est actuellement en préparation au Master 2 d'arts plastiques.

 

"Ma démarche se présente le plus souvent de façon hybride, fragmentaire, entre des modes d’expression ou des pratiques qui se croisent, s’articulent. Cette préoccupation autour de l’hétérogénéité est aussi à l’origine d’une réflexion sur l’espace résiduel (le grésillement, le rebut). Mais à travers la multiplicité de ses formes, ou de ses thématiques, quelque chose subsiste qui relie ou prend consistance à l’intérieur de la pratique, un bruit sourd, un rythme. Le rythme est l’élément central de ma démarche. Il a avoir avec des problématiques de dessin et de découpage, de tension et de résonance. A cette démarche se joint un travail de performance et de recherche sonore à partir duquel les notions de coupure, de rythme et de répétition sont envisagées.

Mon travail plastique est d’abord un travail de mise en présence qui incite à une immersion du spectateur, au questionnement du corps à l’intérieur du processus de création. La notion de processus se retrouve constamment dans ma pratique. Elle permet de considérer la totalité de la mise en œuvre et non uniquement son résultat ainsi que l’occupation de l’espace (par le corps, l’œuvre, le réseau) comme une donnée incontournable de la réflexion plastique. Elle participe de ce que l’on peut désigner comme la dimension poétique de l’œuvre. Ma préoccupation principale est le travail de l’espace, de la limite."



Expositions et travaux

1998 - "Instant-moment"- exposition "La Boîte" musée minal d'Héricourt (70).

1999 - "Chaise" - travail sur le thème "Le Journal" - sculpture.

23 Novembre 1999 – performance "Mutisme" lors de l'exposition "L'Art étudiant", Rakan (Nîmes).

Décembre 1999 - participation à l'exposition "Quand les machines rient" à Montbéliard (25) (Centre d'Art et de Plaisanteries)

Décembre 1999 - travail photo sur le thème "La sensation d'un lieu" autour des lampadaires de l'avenue Kennedy (Nîmes)

Avril 2000 - travail photo sur le thème "Dévisagé" - coopération d'Aurélien Domergue

Mai 2000 - intervention et installation au lycée Louis Aragon d'Héricourt (70) exposition personnelle sur le thème "La Lumière"

Décembre 2000 - installation "Présence" à la bibliothèque de l'université Vauban (Nîmes)

Mars 2001 - participation à la performance d'Aurélien Domergue "Mediagonal" lors du Festival "Meet Arts" à l'université Vauban (Nîmes)

Avril 2001 - installation "Communauté impossible" bibliothèque de l'université Vauban (Nîmes)

Mai 2001 - participation à l'exposition "Prométhée Moderne" au bar Le Racine (Nîmes)

Mai 2001 - travail à partir de l’œuvre "Le Grand Verre" de Marcel Duchamp couloir du 2e étage du bâtiment H de l'université Vauban (Nîmes)

Mai 2001 - "Étendoir" installation dans la réserve du personnel de nettoyage, 1e étage du bâtiment H de l'université Vauban (Nîmes)

Novembre 2001 - performance "Sommeil Paradoxal" cour intérieure de l'université Vauban (Nîmes)

14 Novembre 2001 - événement - vidéo "Demain je ne serai pas là" réalisé la veille et diffusé le jour même en mon absence salle H202 de l'université Vauban (Nîmes)

Janvier 2002 - performance "Parmi tout ce qui a cessé" parking supérieur des Halles de la Coupole (Nîmes)

Janvier 2002 - travail vidéo "Marche" traversée d'un espace de lecture bibliothèque de l'université Vauban (Nîmes)

Janvier 2002 - réalisation de "Stricken" sélection musicale

Mars 2002 - installation sonore "Sans titre" - salle de photocopie du bâtiment administratif de l'université Vauban

Avril 2002 - réalisation et présentation du principe "Luxnox" - manifeste co-réalisé avec Aurélien Domergue

Avril 2002 - performance orale "Poésie simultanée" binôme avec Aurélien Domergue salle H202 de l'université Vauban (Nîmes)

Mai 2002 - performance "Sillage" avec la coopération d'Aurélien Domergue cour intérieure de l'université Vauban (Nîmes)

Juin 2002 - performance "Sans titre" lors de l'exposition "Jap'à Nîmes" - centre culturel Pablo Neruda (Nîmes)

Octobre 2002 - réalisation de la vidéo "Performances et Installations Essais et extraits" regroupant l'ensemble de mes travaux vidéos.

Janvier 2003 - affichage de "Georges Whiteexiste". Début du travail sous le pseudonyme Georges White, université Vauban (Nîmes)

Janvier 2003 - réalisation de "Ex-position, un exposé de passages" poésie

Février 2003 - affichage de "Dîtes bonjour à Georges White" université Vauban (Nîmes)

Février 2003 - "Georges White vous écrit" courrier envoyé à Pierre Baumann, Calvisson

Février 2003 - affichage de "Lecture Blanche" signé Georges White, université Vauban (Nîmes)

Février 2003 – affichage de "Écrivez en style" signé Georges White, université Vauban (Nîmes)

Février 2003 – création de l’adresse This e-mail address is being protected from spambots, you need JavaScript enabled to view it

05 février 2003 - envoi du mail "Avaler du blanc" à Bastien Gallet, animateur de l’émission "Elektrophonies" suite à l’émission sur "John Cage ou l’art de l’inattention" diffusée le samedi 02 février 2003 sur France Culture de 20h à 21h

Février 2003 - affichage de "Un rien arty" signé Georges White, université Vauban (Nîmes)

Février 2003 - envoi du mail "Palimpseste" signé Georges White à Diane Watteau

18 février 2003 - installation d’un bloc de 300 copies de "Un rien arty" salle H202, université Vauban (Nîmes)

24 février 2003 - affichage de "Ostentatoire", université Vauban (Nîmes)

- envoi du mail correspondant à Diane Watteau

Mars 2003- installation vidéo et sonore "Sans titre", salle des professeurs, 3e étage de la bibliothèque de l’université Vauban (Nîmes)

18 mars 2003 - envoi du mail "Vestiaire" signé Georges White à Diane Watteau

04 mars 2003 – participation au projet "Plume en gare" gare de Nîmes, principe de "Collaction/réflaction" co-réalisé avec Aurélien Domergue

Avril 2003 - performance sonore "Doucement" université Vauban (Nîmes)

Avril 2003 – affichage de "Commodore sans tête" signé Georges White, université Vauban (Nîmes)

Mai 2003 - réalisation de "Franchissment" poésie

Mai 2003 - participation au recueil "Parlons un peu de tout, touchons un peu à tout, regardons le tout – écriture et actes de création, textes choisis" dirigé par Pierre Baumann, impression spéciale, tirage à 45 exemplaires, université Vauban (Nîmes)

31 Mai 2003 - "Performance avec fauteuil transparent dans frigidaire" performance en collaboration avec Aurélien Domergue à l’occasion de la soirée rétrospective"Terminus" du projet "Plume en gare", théâtre de L’Odéon (Nîmes)

Septembre 2003 - réalisation de "Stricken 2" sélection musicale et projet radiophonique

01 octobre 2003 - affichage de "The White Project" signé Georges White, université Vauban (Nîmes)

14 octobre 2003 - installation performance vidéo-sonore "Priorité-électricité", salle des professeurs, 3e étage de la bibliothèque l'université Vauban (Nîmes)

14 octobre 2003 - rédaction et présentation du mémoire "Vogue, le trait (poétique et espace(s) commun(s))"

21 novembre 2003 – affichage de "Retranche" signé Georges White, université Vauban (Nîmes)

21 janvier 2004 - diffusion du "Mix Electro-rock" dans l'émission "Le Laboratoire sonore", le mercredi de 14h à 15h, réseau FM+, 91.0 FM Montpellier, 103.1 Nîmes

Avril 2004 - participation et diffusion de pièces sonores, organisé par Géraldine Paoli et Ludovic Lignon, espace ECM du Carré d'art, Nîmes

12 juillet 2004 – Fixture, performance installation, Avenue Feuchère, 4e biennale d'art contemporain de Nîmes

Décembre 2004 - création du blog "The White Project" de Georges White, www.minimalmute.blogspot.com

Mars 2005 - rédaction et publication de la série de textes "Comme si rien ne s'était passé", "Moteur-Chair", "Amour mate" et "Restes" sur www.minimalmute.blogspot.com

Juillet 2006 – installation vidéo "Mobile(s)" 5e biennale d'art contemporain de Nîmes

2005-2007 – chronique hebdomadaire dans l’émission "Le Laboratoire sonore", FM plus

2006-2007 – Création de la revue "Appendices" et participation au n°0 (regard/retrait) n°1 (entropie(s))